D'où proviennent les déchets radioactifs?

Les déchets radioactifs ont des origines diverses. Il en existe trois grandes sources :

Environ 80% des déchets radioactifs produits en Belgique proviennent d'entreprises qui sont concernées par la production d'électricité par le biais de l'énergie nucléaire :

  • exploitation des centrales nucléaires de Doel (4 réacteurs) et Tihange (3 réacteurs) ;
  • fabrication du combustible nucléaire par Belgonucleaire et FBFC International à Dessel ;
  • retraitement du combustible nucléaire usé par la société française COGEMA pour le compte de SYNATOM ;
  • recherche dans le domaine de l'énergie nucléaire par le SCK·CEN de Mol, l'Institut pour les matériaux et les mesures de référence (IRMM) à Geel, ainsi que les universités.

Outre le combustible nucléaire usé, d'autres déchets radioactifs sont produits quotidiennement dans les centrales nucléaires. Il s'agit notamment des pièces de rechange (telles que tuyaux, vannes, manomètres,...), des déchets des installations d'épuration d'eau ou de gaz (comme les boues et les filtres) et des matériaux de protection (comme les gants et les chaussures en caoutchouc). Ces déchets sont appelés déchets d'exploitation. Ils sont partiellement traités dans les centrales nucléaires selon les directives de l'ONDRAF.

Lors du déclassement, les installations nucléaires qui ne sont plus utilisées sont débarrassées de leur contamination radioactive. Les équipements contaminés sont démontés et les surfaces contaminées sont raclées. Les matières et équipements complètement décontaminés peuvent alors être recyclés ou traités comme les déchets industriels ordinaires. Le reste, ce sont des déchets radioactifs.

En médecine, dans l'agriculture et l'industrie, des matières radioactives sont également utilisées. Dans les hôpitaux, par exemple, on fait tous les jours appel aux matières radioactives et au rayonnement ionisant, tant pour la détection des maladies (scanner,...) que pour leur traitement (irradiation des tumeurs cancéreuses,...). Les recherches menées sur ces matières radioactives, mais aussi leur production et leur utilisation produisent des déchets radioactifs. 

Médecine nucléaire
Les matières radioactives sont notamment utilisées dans le domaine de l'imagerie médicale. Après l'injection d'une substance radioactive à courte demi-vie chez le patient, il est possible, grâce à des appareils spéciaux, de visualiser et d'enregistrer l'activité de certains organes comme le cerveau.
 
Aliments irradiés
Certains aliments sont irradiés de manière à en éliminer les germes pathogènes et à prolonger leur temps de conservation. Les aliments eux-mêmes ne deviennent toutefois pas radioactifs et les consommateurs ne sont pas irradiés ou contaminés en les consommant. La même technique est utilisée pour la stérilisation des instruments et appareils médicaux.
 
Radiographie de soudures
Les matières radioactives sont utilisées pour radiographier les soudures comme ici dans des canalisations. Les images ainsi obtenues permettent de détecter les défauts sans endommager les soudures elles-mêmes.