Publications

Souscrivez à notre newsletter

01 août 2012

En 1993-1994, le Centre d'étude de l'énergie nucléaire (SCK•CEN) a envoyé au UK Atomic Energy Authority (UKAEA, Écosse) 240 assemblages de combustible issus du réacteur de recherche BR2 en vue de leur retraitement. Au début des années 1990, UKAEA représentait la seule option en Europe pour le retraitement du combustible issu du BR2. UKAEA est entre-temps devenu Dounreay Site Restoration Limited (DSRL).

Le processus de retraitement du combustible BR2 se déroule comme suit : les assemblages sont d'abord dissous et l'uranium à récupérer est séparé du reste des assemblages de combustible. Le liquide, qui ne contient plus qu'une quantité minime d'uranium, est neutralisé et cimenté. Ce sont ces liquides cimentés qui, conformément à la législation en la matière, retournent en Belgique.

Pages