Aller au contenu principal

L'ONDRAF assainit le site de Fleurus

Il y a quelques années, L'ONDRAF a été chargé d'assainir et de démanteler une partie d'un site nucléaire situé à Fleurus. La société Best Medical Belgium S.A., producteur de radioisotopes pour le secteur médical et installée sur le site de Fleurus a été déclarée en faillite en 2012. Les opérations de démantèlement dureront justqu'en 2028.

2020_Hughes Van Humbeeck (3)

Il y avait une grande quantité de substances radioactives sur le site. Ni les riverains ni l'environnement ne courait de véritable danger, mais il était nécessaire d'assainir le site et ainsi de procéder à l'enlèvement, en toute sécurité, des déchets radioactifs.

Hughes Van Humbeeck, responsable de l'ONDRAF-Site Fleurus
pantarein (4 of 175).jpg

L'équipe ONDRAF de Fleurus veille à la sûreté et prépare l'assainissement et le démantèlement.

Historique et futurs jalons

Ligne temps ONSF
2020_Site Fleurus (4)2020_Site Fleurus (5)2017_Site Fleurus (1)2020_Site Fleurus (3)

La concertation avec les acteurs régionaux

L'ONDRAF collabore intensivement avec les administrations communales de Fleurus et de Farciennes, les communes voisines, pour informer adéquatement les riverains. Nous nous réunissons régulièrement avec les acteurs régionaux et les tenons informés des progrès réalisés.

En tant qu'exploitant nucléaire, nous siégeons au comité d'accompagnement des entreprises nucléaires de Fleurus-Farciennes. Les représentants des communes et de la province y sont également présents.

 

P1090974.JPG

Un comité d'accompagnement est essentiellement un organe de dialogue qui permet aux différentes parties de s'informer mutuellement mais aussi de mieux comprendre la réalité de chacun.

Jean Christophe Grignard, Président du Comité d’Accompagnement pour les installations nucléaires du zoning de Fleurus

La Région wallonne est financièrement responsable

La plupart des coûts sont supportés par la Région wallonne. En 1990, l'état belge et la Région wallonne ont en effet conclu une convention dans laquelle il est stipulé que la Région wallonne prendra à sa charge l'assainissement et le démantelement des installations, à l'époque encore aux mains de Nordion. Le reste est financé par le Fonds d'insolvabilité de l'ONDRAF.

En savoir plus