Follow us

Les déchets radioactifs contiennent des substances qui émettent des rayonnements ionisants

Qu'est-ce qu'un déchet radioactif ?

Les déchets radioactifs ressemblent aux déchets traditionnels.

Toute activité humaine génère des déchets. La production d'électricité dans les centrales nucléaires, l'utilisation de substances radioactives dans la recherche scientifique, en médecine, dans l'agriculture ou dans l'industrie n'échappent pas à la règle. Ces déchets se composent de toutes sortes de substances, de matériaux, d'outils, d'appareils, de conduites et de revêtements de protection qui ne peuvent plus être utilisés.

En quoi diffèrent-ils des déchets traditionnels ?

Les déchets radioactifs contiennent des substances émettant un rayonnement ionisant. Ce rayonnement peut être riche en énergie. Il peut par conséquent endommager des tissus vivants et représenter un danger pour notre santé. Tant que la radioactivité présente dans les déchets ne diminue pas par décroissance naturelle jusqu'au niveau de fond naturel, il faut veiller à ce que le rayonnement ne présente pas de danger pour l'homme et l'environnement.

Vous souhaitez en savoir plus sur la radioactivité ? Consultez notre fiche "radioactivité, une introduction".

D'où viennent les déchets radioactifs ?

Production d'électricité par l'énergie nucléaire

La majeure partie des déchets radioactifs est produite dans les entreprises actives dans la production d'électricité via l'energie nucléaire. Une centrale nucléaire génère quotidiennement des déchets radioactifs autres que le combustible usé. Ces déchets se composent entre autres de pièces de rechange (tubes, valves), de résidus issus des installations de purification de l'eau et du gaz (boues et filtres) et de vêtements de protection (gants et surchaussures).

Démantèlement d'installations nucléaires

Lors du déclassement, les installations nucléaires qui ne sont plus utilisées sont débarrassées de leur contamination radioactive. Les équipements contaminés sont démontés et les surfaces contaminées sont raclées. Les matières et équipements complètement décontaminés peuvent alors être recyclés ou traités comme les déchets industriels ordinaires. Le reste, ce sont des déchets radioactifs.

 

Les applications en médecine, dans l'agriculture et l'industrie

Dans les hôpitaux on fait tous les jours appel aux matières radioactives et au rayonnement ionisant, tant pour la détection des maladies que pour leur traitement. Certains aliments sont irradiés de manière à en éliminer les germes pathogènes et à prolonger leur temps de conservation. Les matières radioactives sont utilisées pour radiographier les soudures comme ici dans des canalisations. Leur utilisation produisent des déchets radioactifs.

Déchets radioactifs radifères (Umicore Olen)

La production de radium et d'oxyde d'uranium sur le site d’Umicore à Olen a donné lieu à un héritage de pollution radiologique. L’assainissement de ce site libère des substances radioactives. Certaines substances radioactives radifères n’ont pas obtenu le statut de « déchets ».

Substances NORM/TE-NORM

Certains types de substances n’ont actuellement pas le statut de déchets radioactifs, mais pourraient acquérir ce statut ultérieurement. C’est notamment le cas des matières radioactives naturelles (naturally occuring radioactive materials – NORM), des matières premières contenant des concentrations non négligeables de radionucléides naturels utilisés dans certaines activités industrielles.

Sortes de déchets radioactifs

Pour leur gestion à court terme, les déchets radioactifs (conditionnés ou non) sont principalement différenciés sur la base de leur niveau d'activité et de la nature des rayonnements qu'ils émettent.Pour leur gestion à long terme, les déchets radioactifs conditionnés se répartissent en fonction de leur niveau d'activité et de leur période ou demi-vie.