Aller au contenu principal
Précédent

L’INVENTAIRE DES PASSIFS NUCLÉAIRES : UN EXCELLENT OUTIL DE SUIVI DES COÛTS NUCLÉAIRES, AUSSI DANS L'AVENIR

INP_IPN_2018_ONDRAFNIRAS.JPG

QUE SONT LES PASSIFS NUCLÉAIRES ?

Il s’agit d’installations nucléaires mises hors service, pour lesquelles les moyens disponibles sont insuffisants pour les assainir et démanteler, en raison d’un manque de prévoyance ou d’une sous-estimation des coûts.

POURQUOI L’ONDRAF ÉTABLIT-IL UN INVENTAIRE DES PASSIFS NUCLÉAIRES ?

L’ONDRAF est chargé d’assurer une gestion durable des déchets radioactifs. Conformément au principe du pollueur-payeur, les producteurs de déchets radioactifs doivent mettre à disposition les moyens nécessaires pour financer, à la fin de leurs activités, les opérations de démantèlement et d’assainissement, ainsi que la gestion des déchets générés par ces opérations. Afin d’éviter l’apparition de nouveaux passifs nucléaires, l’ONDRAF a été chargé en 1997 de dresser un inventaire quinquennal (article 9 de la loi-programme du 12 décembre 1997). Il s’agit du quatrième inventaire dressé par l’ONDRAF. Le document couvre la période 2013-2017.

COMMENT L’ONDRAF PROCÈDE-T-IL POUR CE FAIRE ?

L’ONDRAF procède comme suit :

  • Il dresse la carte de tous les sites nucléaires en Belgique et des installations contenant des substances radioactives.
  • Il évalue le coût des opérations de démantèlement et d’assainissement de ces installations et de la gestion des déchets générés par ces opérations.
  • Il vérifie si les exploitants prévoient des moyens pour financer les opérations de démantèlement et d’assainissement et si ceux-ci sont suffisants pour couvrir tous les coûts, y compris ceux de la mise en stockage future des déchets.
  • Il vérifie si des provisions suffisantes ont été constituées pour la gestion des substances et des déchets radioactifs qui se trouvent dans les installations.

POURQUOI L’IPN EST-IL IMPORTANT ?

L’IPN est important pour diverses raisons :

  • Grâce à l’IPN, l’ONDRAF a une bonne vision des quantités de déchets et des coûts que la gestion des déchets et le démantèlement des installations entraîneront.
  • Grâce à l’IPN, l’ONDRAF a une bonne vision des provisions que les producteurs de déchets ont constituées pour financer la gestion des déchets après la cessation de leurs activités.
  • L’IPN contribue à éviter de nouveaux passifs, qui apparaîtraient en raison d’un manque de prévoyance ou d’une sous-estimation des coûts.